AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Crépuscule (Cal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Olly Wolfhard
QUARTIER : sud
ACTIVITÉ : lycéen (parfois) et pêcheur
AVATAR : Jaco Van Den Hoven
CRÉDITS : Alas
Messages : 245


MessageSujet: Crépuscule (Cal)   Lun 2 Jan - 22:19

T’es là.
T’es là, alors que la brume envahit peu à peu l’herbe grasse qui s’étend devant toi. C’est quelque chose qui arrive souvent. Ici. La brume arrive avec la nuit. Le soleil qui doucement, s’éloigne du ciel pour descendre sur terre. Pour s’enfoncer dans le cœur de la Terre. Pour lui insuffler son souffle alors que la lune vient lui piquer la place. Soleil qui laisse place à la brume mais, aussi, à ces nombreuses couleurs. Le rose. Le rouge. Le orange. Un peu du bleu du ciel. C’est si beau. Beau.

Oui, t’es là.
Sur tes terres, tes champs. Et, tu n’aurais pas cru. Ça non. Croiser quelqu’un. Et pourtant, là, derrière quelques arbres, y a une silhouette qui se dessine. Et tu sais. Que ce n’est pas un mouton. T’as appris à les compter, t’as appris à ne plus les oublier. Alors, t’es sûr que c’est un Homme. Pas après pas, tu t’approches. Lentement, pour surprendre, surement. Peut-être. T’aimes pas savoir que y en a qui vienne fouiller chez toi. Mais, tu le reconnais. Tu l’as déjà croisé. Et tu te dis que peut-être, t’aurais dû t’en douter. Putain de môme de merde. « HEY ! » Tu ne sais pas ce qu’il bidouille, mais, ça t’angoisse un peu. Manquerait plus qu’il te foute le feu.

Alors, tu fais pas gaffe Walter. Ça non. Tu te précipites vers lui, pour l’attraper par le coude, l’empêcher de magouiller. « Putain, tu fous quoi là !? » Et t’es pas doux du tout. Et, y a ta poigne qui serre peut-être un peu trop fort. Mais, merde, ici, c’est chez toi. Et, t’en veux pas des merdeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Crépuscule (Cal)   Mar 3 Jan - 10:48

cette nuit j'ai mal au dos mal au ventre mal à l'âme
cette nuit j'ai des couteaux dans les yeux et du feu dans la gorge
j'ai compris à la 27ème lune que j'ai vue qu'en fait c'était des lampadaires
cette nuit je rentre pas et je rentrerai plus
j'veux m'éteindre maintenant tu vois, tu comprends ?
j'veux arrêter les conneries et le mal
j'veux qu'mes yeux se ferment jusqu'à ce que je sache respirer sans sentir encore ton odeur
cette nuit je brûle ton fantôme avant de clamser de douleur
quitte à clamser de douleur
j'm'en fous.

j'en peux plus.
t'es où ?
je gueule encore dans la rue, les gens doivent me prendre pour un mec bourré et défoncé et désespéré
et j'sais pas m'énerver contre ça
je gueule comme un taré j'te demande où tu es
et j'm'énerve pas contre le monde parce que je le sais putain je le sais que je suis qu'un mec bourré et défoncé et désespéré
et plus je gueule plus je le sens
et plus je le sens plus je le sais
que je te récupérerai jamais.

j'ai les yeux et les poings et la gorge et les lèvres rouge sang
j'ai l'âme à vif et ça se voit à 5 km à la ronde
j'insulte même plus les enfoirés qui changent de trottoir en me voyant.
j'ai compris.
j'suis un putain de chien errant, sans toi j'ai toutes les maladies
hépatite galle tétanos sida
j'suis foutu et contagieux
même le destin ne veut plus de moi
j'insulte même plus la vie qui me la fout à l'envers.
j'ai compris.
au lieu de ça j'm'assois dans mon coin, le dos au mur et le cœur en l'air,
ça tourne ça tourne, ça s'arrête pas,
j'sais plus mon nom, j'sais plus où j'habite, j'sais plus marcher et à peine parler et pourtant j'oublie rien de toi
et pourtant ton prénom ta peau ton odeur ton absence ton manque, ça j'oublie pas.

au début je crois que c'est le pétard dans ma main qui me fait halluciner, je vois trouble et j'entends des voix qui viennent souvent du fond de mon ventre
mais là
là y a vraiment un gars, un vieux, un con, un que je croise souvent, un qui gueule pour un rien, un connard comme moi faut croire
j'sais pas.
il serre mon coude et je me débats comme je peux je gueule un peu trop au ralenti mais lâche moi putain, j'essaie de le repousser mais tu sais j'ai pas fait de muscu depuis qu't'es plus là, mes bras ont pas gonflé, je suis bon qu'à mettre des pains
je sais même pas si je continue de gueuler ou si ma voix s'est calmée, je contrôle pas grand chose faut dire, à peine de quoi me tenir debout fous moi la paix et retourne enculer tes moutons (j'sais pas trop ce que je dis, je suis pas remis, j'ai les poings serrés de colère et les lèvres qui se tendent pour éclater de rire et puis y a mon cœur qui vomit).
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Olly Wolfhard
QUARTIER : sud
ACTIVITÉ : lycéen (parfois) et pêcheur
AVATAR : Jaco Van Den Hoven
CRÉDITS : Alas
Messages : 245


MessageSujet: Re: Crépuscule (Cal)   Mar 3 Jan - 15:46

Putain Walter, tu t’en es pas rendu compte, y a que maintenant. Maintenant que tu le tiens, que tu te rends compte de ce qu’il faisait, planqué là. Dans ta propriété, dans ton champ. Petit con. Tu l’écoutes pas. L’entends pas. Rien à foutre de ses jérémiades. T’attrapes de ta main libre le pétard, pour l’écraser violemment. « Tu fais quoi là ! Unh. Tu veux foutre le feu. » Oué, parce que tu préfères lui dire ça que de penser à la drogue écrasée dans ta poigne. Merde. T’aurais dû t’en douter. Il a toujours cet air paumé. Mais, laisser le doute. Jamais juger. Non. Parce que la vie est une chienne. Et que parfois…parfois…

Un rire rauque s’élève de ta gorge alors que tu traînes le gamin vers chez-toi. « Quelle répartie ! T’en as d’autre des comme ça ? » Rire qui s’éteint surement trop vite. Mais, merde. Toi qui pensais te trouver un petit coin tranquille, y a la vie qui te saute à la gueule. Qui te montre que même là, ça te suivra ? Toute ta vie. Oué, putain. Fermer les yeux quelques secondes. T’sais pas. Si tu dois appeler les flics. T’sais pas. Où tu le traînes comme ça. Vers ta ferme, ta baraque. T’sais pas. Quoi en faire du merdeux. « Tu pouvais pas te trouver un autre trou pour faire ça… » Grognement alors que tu pousses la porte de chez-toi. Petite baraque qui paie pas de mine mais, chaleureuse et, particulièrement bien rénovée une fois à l’intérieur. La porte claque. Tu le lâches.

Oué, Walter. Y a la nuit qu’est tombée, alors. T’as pas voulu, pas pu. Le relâcher là, dans la nature. Parce que t’habites pas tout à côté de la ville. De la première rue. Et…Et t’es pas si con. De relâcher un gamin dans la nature. Surtout…dans cet état. Soupire. Tu passes une main dans tes cheveux. Il a l’air complétement défoncé. « Merde…mais t’as pris quoi… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Crépuscule (Cal)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Crépuscule (Cal)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trilogie des Elfes T1 Le Crépuscule des Elfes/JL F
» Crépuscule sur Nyon
» Crépuscule
» Bourgeon - Le Dernier Chant des Malaterre - Les compagnons du crépuscule, Tome 3
» Crépuscule des Pieuvres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PART DES NUAGES :: MOONDANCE :: histoires-
Sauter vers: