AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La nuit marche avec moi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: La nuit marche avec moi.   Mer 11 Jan - 23:13

Sella Bishop
31 ans, Bouquiniste, Est


opale


"Combien de fois vais-je devoir te le répeter Sella ?! Ne parle plus jamais à un inconnu, d'accord ?! Ce monsieur aurait très bien pu t'emmener loin, très loin de papa et maman, c'est pas ce que tu veux, n'est ce pas ?"
"Non maman... Mais il voulait me montrer son petit chien..."
"C'est ce que je te dis ! On allait plus jamais te revoir ! Arrêtes de me faire ce genre de peur Sella !"
"Mais..."
La petite blondinette se tient debout, la tête baissée, face à cette autre grande blonde. La mère de la gamine en tremble encore comme une feuille. Récupérer sa fille, main dans la main avec un inconnu, fut une expérience particulièrement angoissante. Et ce n'était pas la première fois que ça arrivait. Sella avait la fâcheuse habitude de parler avec un peu tout le monde. Jeunes, comme anciens, hommes ou femmes. Elle n'avait jamais eu peur, sûrement trop naïve et pipelette pour cela. Sella, elle voyait le bien partout où elle passait. L'homme à l'imper dévoilant ses parties, ce n'était rien d'autre qu'un homme qui avait sûrement trop chaud. Même en hiver. La femme aux vêtements trop courts et aux talons se frayant un chemin vers le ciel tellement ils étaient hauts, n'étaient que des dames cherchant à faire du stop. Bien qu'elles n'aient pas de pouce en l'air. L'innocence certaine de la p'tite crevait les yeux de ses parents, à s'en faire des frayeurs pas possibles. Ce n'était pas simple. Pas simple du tout. A chaque instant où l'un des membres de sa famille tournait le dos, ils la trouvaient en train de discuter avec un adulte. Quelle angoisse cette gamine. Sella n'avait pourtant que trois ans.

×××

"Maman, pourquoi il ouvre pas les yeux ?"
"C'est parce qu'il vient de naître ma chérie. Il est encore trop petit pour pouvoir les ouvrir correctement. C'est un peu comme quand le matin tu viens de te réveiller et que papa t'allume la lumière. Ca te fait mal aux yeux, et bien lui, c'est pareil, tu comprends ?"
La gamine hoche la tête énergiquement. Elle avait compris. Elle se penche au dessus du berceau, tentant de lire le prénom du petit être devant elle. celui ou celle qui avait écrit le prénom n'avait pas écrit en majuscule, et Sella avait déjà beaucoup de mal à lire dans cette écriture, alors la difficulté était encore accrue d'un cran. Sa maman se redresse péniblement de son lit, tendant son bras, pour lui montrer la première lettre du prénom.
"Celle là ma chérie, tu l'as connais. C'est la même lettre que ton prénom."
La petite se hisse sur la pointe de ses pieds, tout en plissant les yeux.
"S..?"
"Oui, c'est ça ! Ensuite, celui là aussi tu le connais, il est dans le prénom de papa. La... Quatrième lettre."
Cette fois-ci, elle retombe sur le plat de ses pieds, et amène sa main gauche au niveau de son visage. De son autre index, elle compte sur ses petits doigts. Un, deux, trois... Quatre.
"Le O ?!"
"Oui ! Ensuite, c'est la première lettre de mon prénom. Tu t'en rappelles ?"
Elle réfléchit. Maman... Son prénom, ce n'est pas maman ? Non, c'est vrai... Sella ne s'en souvient que trop peu. Pourtant elle se rappelle l'avoir écrit... Au moins deux fois ! Au moins... N... Nora ? Oui ! C'était ça !
"Le N !"
"Mais c'est très bien ça ! Cette lettre, tu peux la mettre deux fois. Et la dernière est un peu compliqué, mais je suis sûre que tu peux la reconnaître, regardes un peu mieux Sella."
La petite blondinette se penche une seconde fois au dessus du couchage de son petit frère. Cela allait être dur, mais elle voulait y arriver. Et sans l'aide de sa maman cette fois-ci. Alors... L'alphabet, ce n'était pas son grand ami, pourtant elle aimerait tellement savoir lire comme sa maman et son papa le font. Elle essayait donc de se rappeler des cours que sa maman lui donnait à la maison, car oui, Sella n'allait pas à l'école. Sa maman lui donnait des cours à domicile. Remuant ses méninges avec force, l'ont pouvait presque apercevoir de la fumée sortir de sa petite caboche. Oh ! Elle venait de trouver. La forme de cette lettre, avait fait tilter ce petit moteur dans sa tête.
"Un Y !"
"Oui, c'est ça ! Donc reprenons ! Un S, un O, deux N, et un Y. Qu'est ce que ca peut bien faire comme son ?"
"So... Nny ?"
Une victoire pour Sella. Elle venait de lire le prénom de son petit frère, qu'elle allait pouvoir ramener chez elle, accompagnée de son père et de sa mère. Enfin, c'est ce qu'elle pensait, comme tout son entourage. Pourtant, c'est cette journée là qui fit basculer la vie de toute la petite famille Ferguson. Nora Ferguson fut victime d'une hémorragie, et décéda quelques heures plus tard. Sella avait cinq ans.

×××

Pendant longtemps, Sella en voulut à son petit frère, qui n'y était pour rien. Et cette rancœur, elle la garda au fond d'elle jusqu'à ses dix-huit ans. Six ans d'enfer. Pendant toutes ses années, elle l'ignora, bien contre la volonté de son père et de son frère qui essayaient de garder contact avec la dernière fille de la famille Ferguson. La crise d'adolescence de Sella fut dure, parsemée de fugues, et de nuits au poste de police. Elle n'avait pas de très bonnes fréquentations, buvaient un peu trop, se droguait. Elle jouait sur le fil du rasoir de la vie. Son petit ami de l'époque l'entraînait dans ses frasques, et cela n'avait rien de bien joli. A ses seize ans pourtant, sa vie changea du tout au tout. Une soirée beaucoup trop arrosée, une overdose, et un séjour en hôpital fut la finalité. Ce n'est que là qu'elle se rendit compte qu'elle avait dépassé les limites. Son père en fut soulagé. Et depuis cette soirée, où tout bascula, elle ne fut plus la même. Elle redevenu la petite Sella des premières années. Celle qui était la petite princesse de son papa, celle avenante avec tout le monde, celle qui était innocente, gentille. Son petit frère ne la reconnu pas. Et toute la situation s'arrangea. Elle reprit ses études, et se lança en littéraire. Les années passaient, et elle réussissait tout ce qu'elle touchait des doigts. Ses diplômes en poche, elle décida pourtant de prendre une année sabbatique, histoire de partir voyager, une envie qui la démangeait depuis deux trois années déjà. Sella avait vingt cinq ans.

Elle parcourut le monde entier, en quête de compréhension de l'être humain. Loin de sa famille, elle gardait contact avec eux, par le biais de d'internet. Malgré cette distance, elle les faisait voyager avec eux. Cinq ans passèrent, tout comme les rencontres. Mais la plus belle fut la dernière. Revenue aux Etats Unis, elle décida de terminer son voyage par les états voisins de chez elle. Un auto-stoppeur partageant sa voiture, et ce fut le coup de foudre. Difficile à croire n'est ce pas ? Mais le feeling passa tellement bien entre eux, qu'ils finirent leur voyage ensemble avant de se demander en mariage. Précipitation me direz-vous ? Exactement, mais que voulez-vous, les sentiments sont bien plus forts que tout... Une maison et un chien plus tard, Sella a 31 ans.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La nuit marche avec moi.   Mer 11 Jan - 23:13

Les nanas, et puis les gars.
Revenir en haut Aller en bas
 
La nuit marche avec moi.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ecran n'affichant plus rien mais marche avec my mobiler "Enorme probleme"
» Bague C-mount micro 4/3 marche avec objectifs CS mount?
» PX ne marche qu'au starter
» Challenge "Quand la nuit tombe..." 2014
» "Estrella Costa Brava", dernier train du nuit ordinaire avec voitures espagnol.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PART DES NUAGES :: MOONDANCE :: fiches de liens-
Sauter vers: