AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 coeurs tempête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: coeurs tempête   Ven 6 Jan - 21:21

il y a la nuit. les étoiles et la pluie. il y a l'hiver et puis eux aussi. Gabriel dans l'éternel, les ecchymoses saillantes sur ses phalanges, et le feu dans le coeur qui crépitent.
il y a la nuit.
et puis eux aussi.
son éclat de glace qui brille comme une comète, cogne dans son coeur de phoenix. elle est belle. peut-être même qu'il est beau parce qu'il est avec elle. elle.
elle.
éclatante beauté. sublime créature. teint pâle et encre sur sa peau qu'il ne se lasse pas de dessiner du bout de ses doigts abimés. il a le coeur qui pleure et les yeux qui brillent. les ecchymoses sur son corps et la pluie qui lui rabat le visage de toute cette glace. il y a Lily partout. catin qui donne son corps. festin divin. comète magique qui transperce les couches anarchiques. les couches enflammées.
Gabe. il est bien quand elle est là. quand elle ne part pas, quand elle est là. contre lui. sous la pluie. dans la nuit ou contre le soleil. sur le sable ou dans un lit.
Gabe il veut l'aimer. peut-être même qu'il l'aime déjà. parait que c'est normal.
d'aimer Lily.
c'est facile. elle se vend. c'est une pute. elle offre son amour pour quelques billets souillés de semence dégueulasse. mais Gabriel.
il s'en fout.
il s'en fout.
parce qu'il l'aime quand même son éclat de glace. parce qu'il n'y a pas de feu sans blizzard. sans jolie comète qui transperce son atmosphère.
j'ai froid. mais c'est bien tu vois. j'aime bien quand il fait froid.
clope détrempée qui a du mal à brûler contre ses lèvres et étoile glacée qu'il attrape contre lui. qu'il refuse au bitume l'espace d'un instant. les tatouages qui se trouvent et les peaux qui se couvrent.
il y a elle. et puis il y a lui.
le feu et la glace qui se racontent une histoire.
parce que t'es là.
et ça vaut tout. ça prédomine. ça cogne, ça brûle et c'est doux en même temps.
Lily.
Lily.
elle lui insuffle la vie glaciale et la beauté du monde en intraveineuse.
et c'est beau. c'est bon aussi.
comme quand ils s'aiment. comme quand ils baisent, sous l'éclat de la lune ou contre la pluie qu'elle fait tomber pour eux. d'amour éclatant.
Lily.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: coeurs tempête   Sam 7 Jan - 0:07

la nuit frappe. doucement contre sa peau, livide. presque translucide.
elle tremble, un peu. le souffle en buée blanche, dans l'air noir. la nuit est tombée, les gens bien sont rentrés se coucher. les gens bien ne sortent pas aussi tard. les gens bien se terrent, pendant que les méchants sortent.
les gens méchants. les hommes méchants.
les hommes affamés, ceux qui lui balancent des billets. ceux qui sont hautains. ceux qui sont violents. ceux qui sont son quotidien.
lily, elle pense juste à lui.
toujours à lui, quand elle crie. quand elle gémit. toujours, quand elle fait semblant.
ramasser quelques bouts d'papier froissés. avant de le retrouver. d'espérer le croiser. au détour d'une rue sale et fatiguée.
comme elle.
le corps avide de son réconfort.
les sens avides de lui. encore un peu plus fort.
grondement qui sort lorsque c'est contre lui, qu'il la tient. lui il peut. lui, il a le droit.
parce que lui c'est gabe.
gabe.
gabe.
gabe qui fait battre trop fort, son coeur
qui fait naître des brûlures de joie, dans sa poitrine
la lave qui fait fondre son coeur
c'est douloureux. mais joyeux. il faut apprécier ces moments là, parait-il.
des moments d'éternité, qu'ils hurlent.
elle sourit pas, lily. mais son regard il dit tout le reste. elle sourit jamais. sauf quand il la fait rire.
elle lui parle par les prunelles. elle chasse la cigarette. lui vole ses lèvres. gronde contre sa bouche,
saveur nicotine. poison dangereux.
elle mord, un peu. toujours un peu trop, dit-on.
moi aussi. j'aime bien la nuit. avec toi, seulement.
qu'elle souffle. la voix glacée pourtant. au moins autant que l'air de la nuit.
et c'est,
les coeurs qui battent à l'unisson. les souffles qui se mêlent. se démêlent. s'entremêlent.
les doigts qui se lient. se liguent, les uns contre les autres. ne se détachent pas, jamais. ne se détacheront plus, jusqu'à ce que l'aube vienne mourir.
les doigts abimés, comme trop souvent. et les sourcils qui se froncent, comme habituellement.
elle caresse les plaies, un peu. appuie un peu. ses ongles qui tracent -violemment, un peu- le pourtour de la douleur.
pourquoi tu te fais mal encore ? j'aime pas. t'es con.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: coeurs tempête   Sam 7 Jan - 1:20

poison glacé. douceur imprévisible des étoiles qui s'éclatent entre elles. et c'est beau. et c'est doux. parce qu'elle sent bon Lily. elle sent pas la catin, elle sent la vie, la liberté. la beauté. elle sent le lys ou une connerie du genre. la groseille peut-être. il sait pas. il s'en fout Gabe de son odeur. il aime bien. autant que l'odeur de tabac froid après une nuit de baise.
avec elle.
elle.
au détour d'une allée, ou contre un mur en briques. contre le ciel nocturne qui les drape. magnifique. il n'a pas les mots Gabriel, juste les poings, juste les gestes et quand elle ne parle pas, il apprécie le silence et sa musique normalement oppressante. avec elle tout est doux. majestueux. calme.
vivant.
il n'a que ça comme envie le gosse tatoué. que l'envie de vie. de vie qui éclate, qui frappe pour faire circuler le sang. comme quand elle l'embrasse à sa manière en faisant valser en étincelles une clope qui ne tient plus la route. quand elle le mord et qu'il émet un grognement de bête apaisée. parce que c'est bon ses baisers. parce qu'elles sont douces ses lèvres. et ce pincement.
il fait du bien.
comme ses caresses contre ses marques. qu'elle triture, torture, fait saigner un peu à nouveau. pour le punir peut-être.
surement.
parce que quand t'es pas là. j'sais pas faire autrement.
un soupire dans le cou de la catin sublime. de la comète magique. agréable peau trempée et glacée qui le réchauffe au plus profond de son être. jusque dans ce muscle qui pulse la cadence de son sang. à l'unisson avec le sien. boom. boom. que c'est bon. quand elle est là.
j'sais pas comment me sentir vivant. quand t'es pas là
et ça implique alors d'être con, de faire des conneries. de se faire taillader par un cul de bouteille écrasé ou par des poings gros comme des soleils qui se meurent.
quand elle n'est pas là Gabe il n'est qu'une étoile qui s'effondre. pas tout à fait entier, ni vraiment vivant, pas tout à fait lui-même et sans la véritable volonté de l'être. il y a cette douleur aussi qui le défonce. la douleur de l'absence, du manque de Lily dans sa vie, de ses tatouages à redessiner et de sa peau à dévorer. de ses lèvres (qu'il prend pour l'exemple) à embrasser, à sentir contre les siennes ou sur ses propres encrages.
qu'il est con.
l'idiot amoureux.
de cette comète de glace qui se plante dans son coeur quand elle arrive devant lui. les nuits ou le jour. habillée ou nue. transpirante ou apprêtée. parfaite quoi qu'il arrive, parce qu'il a les yeux aveugles de cet amour impur. de ce truc qui fait mal quand il y a le vide et qui n'est que simplicité quand le trou est comblé. d'elle.
c'est pas facile tu sais. de vivre quand tu m'embrasses pas.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: coeurs tempête   Sam 7 Jan - 14:19

il l'enivre. peau. odeur. lèvres. mains.
de tout son corps.
de tout son être.
c'est gabe qui y résonne. si fort que c'est pas humain.
si fort, que son coeur pourrait peut être même imploser.
elle frémit, la catin, au baiser arraché. baiser à la douceur cachée derrière les grognements et les morsures.
lily, effrayée par la violence marquée sur ses poings. habituée à voir la douleur, pourtant.
celle qu'elle porte. celle qu'elle voit, tout le temps.
et ses mots.
dans la nuit glaciale. glaciale comme son souffle. glaciale comme son coeur.
enfin pas vraiment. car ses mots, il détruisent son coeur. le font fondre. lentement. la glace devenue tiède, faut croire.
et lui, sans elle, c'est pas possible ?
et le contraire ? non plus, surement.
gabe sans lily, c'est plus possible ça marche pas. ça fait trop mal, encore plus mal que quand il est là. contre elle.
à la tenir. la maintenir. l'oiseau des rues, au bec acéré. au regard blizzard.
lily, elle veut plus être sans gabe. mais ses mots là, elle sait pas les dire.
elle a peur, il faut bien le dire.
elle a peur.
de le perdre.
qu'il reste.
qu'il parte
qu'il ne parte plus.
peur, peur de tout.
alors elle souffle. et son corps, il recule un peu.
oh, pas beaucoup. juste, un peu.
à contrecoeur ?
à cause de la peur ?
sûrement.
son nez s'fronce. dans une grimace d'incompréhension.
elle, à demi-morte, le rend vivant ?
elle ?
elle ?
elle comprend pas. secoue la tête.
l'envie de le gifler, qui la prend. de nulle part.
elle pourrait s'énerver, devenir tsunami. ravager les rivages de leur amour,
bancal.
c'est pas vrai ? pourquoi, dit-moi pourquoi ?
pourquoi comme ça ?
pourquoi moi ?
pourquoi "l'amour" ?

ses yeux qui se comblent d'eau. salée. amer.
le crâne qui vrille. sans raison. la comète détruit un moment.
c'est toujours comme ça.
elle sait pas faire autrement.
elle sait pas
pas
pas.
elle le pousse. de ses mains usées par les hommes.
pas les hommes comme lui,
lui, elle l'aime ?
alors c'est ça ?
c'est ça la douleur violente dans sa poitrine ?
comme un cancer ?
c'est incurable ?
irrémédiable ?
elle a peur, putain.
putain.
putain explique moi
elle hurle.
le visage déchiré par l'incompréhension des sentiments qui secouent,
son coeur.
celui qu'elle croyait mort
celui qui ne l'est pas
celui qui vient de lui mettre une gifle monumentale.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: coeurs tempête   Sam 7 Jan - 19:43

la comète qui prend l'eau. la glace qui fond et se transforme en un torrent salé de larmes sur son visage. douce vision, des pleurs qui se mêlent à la pluie. souvenirs qui s'effacent en un instant contre le bleu de ses iris. même comme ça. même.
là.
juste là.
il la trouve belle Gabe. tellement belle. quand elle se recule, s'écarte un peu de lui. et que le vide se creuse. sans elle un petit peu, mais pas trop loin. loin du coeur quand même. pas assez proche des yeux. Gabriel sent déjà le creux se former et le tourbillon des enfers se libérer dans ses entrailles. beauté sublime qui le défonce comme elle l'aime. parfois.
parce que toi justement. parce. que. toi.
Lily qui se glisse en un murmure quand il se rapproche, retrouve son contact. sa froideur. comète éclatante qu'il veut sentir brûler dans son atmosphère.
ça s'explique pas. c'est juste. toi contre moi. ton silence et ta chaleur. ça s'explique pas tu vois.
il l'enserre contre lui, la force à sentir la force de son coeur volcan qui bat. qui cogne.
boom.
boom.
encore plus fort quand elle est avec lui, contre lui. la glace devrait soulager le feu, mais la lave ne fait que couler davantage dans tout son corps et Gabriel brûle.
il brûle.
d'amour surement, de ce truc qu'elle lui fait. de ce truc qu'il comprend pas. il est pas si bête pourtant, c'est juste compliqué.
et tellement simple aussi.
et moi j'aime bien je crois. parce que ça fait du bien par là. parce que.
il sourit. idiot amoureux de sa comète qui ne passe qu'une fois de temps à autre dans son orbite. il sourit. idiot amoureux de sa comète fantastique. qui laisse derrière elle ces particules de glaces. ces trucs qui se plantent dans son palpitant déraillant.
parce que c'est toi. et que toi c'est tellement facile. que. vivre avec toi c'est juste facile.
logique.
Gabriel il est pas contre se perdre un peu plus contre elle. avec elle. parce que la vie avec elle c'est simple et beau aussi, comme les crépuscules au-dessus des océans qui se reflètent. ou les ponts en été qui brillent d'une lumière brûlante. c'est beau et facile. magnifique. éclatante étoile qui cogne et explose pour tout un univers. un truc entier. quand il l'embrasse, qu'il goute la douceur des lèvres et le bout de sa langue trop humide. quand il sent le sel passer des jours de Lily aux siennes. il ne pleure pas. elle le fait pour deux.
c'est ça l'amour.
elle.
lui.
et eux surtout.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: coeurs tempête   Sam 7 Jan - 23:52

elle s'embrase. s'enflamme.
un feu ardent qui consume tout. son coeur, son corps. son amour brûlant. dévastateur. destructeur.
amour qu'elle craint comme elle attend. amour et désir, dans sa cage thoracique, chaotique.
elle s'embrase. tombe en morceaux. en miettes. en larmes. les larmes salées qui cavalent sur ses joues, alors qu'elle fuit, un peu
pas lui, jamais. juste ses sentiments en bordel. ceux qu'elle ne comprend pas. ceux qui lui font peur.
elle panique. panique panique.
qui fige ses membres et achève son cerveau. elle pleure. et hurle
gabriel, a l'habitude. sait gérer. bien sûr qu'il sait gérer. il la connait si bien. mieux que personne, peut être bien.
il essaye de lui expliquer. que ça s'explique pas
que c'est comme ça, qu'il faut accepter
qu'il faut dire oui
et avancer.
le silence qui fait du bien. qui guérit la peine de la solitude.
logique ?
elle répète comme une enfant. hébétée.
et puis là, cet éclat, de vie. dans son regard blizzard. et eux, alors ?
eux, alors c'est comme ça. eux c'est comme les comètes qui s'entrechoquent, ça s'explique pas ?
elle comprend pas, pas vraiment. mais pourtant,
il y'a un éclat. un éclair, dans ses yeux. et même, l'ébauche d'un sourire.
les coins de sa bouche qui se soulèvent, doucement.
ô si doucement, peut être que gabe ne le voit même pas.
mais pourtant, elle sourit, un peu.
et comme guérit de ses doutes -ou peut être qu'elle les refoule juste- lily se rapproche.
lily s'approche. l'enserre, fort. fort.
plus fort que tout.
moi aussi je te t'aime alors. je crois.
que son coeur qui bat d'appréhension. et de ce sentiment brûlant.
l'amour, paraît-il ?
elle l'embrasse. comme si beaucoup de choses en dépendait
sa vie
le monde entier
la sienne, de vie
elle l'embrasse comme si le monde allait s'effondrer
à en perdre haleine. à en perdre la vie.
le choc des comètes.
son coeur qui va en mourir, de ce choc
choc d'amour,
choc de cons
et naïfs.
mais qu'importe. ses dents qui ripent contre sa lèvre. un baiser goût sang. et cigarette. et colère. et peur.
gémissement d'animal paumé, contre lui
grondement sourd et effrayé,
d'la gamine qu'elle est,
encore et toujours.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: coeurs tempête   Dim 8 Jan - 3:06

logique. juste logique. ça n'a pas d'explication ni forcément un sens spécifique, mais c'est logique. et c'est beau comme ça, tellement beau de simplicité quand la logique s'impose partout dans son être, dans leurs êtres.
juste dans leurs êtres.
et que le monde tourne différemment, peut-être un peu mieux d'ailleurs. car il n'y a plus que Lily qui gravite autour de lui et lui qui gravite autour d'elle. qu'ils arrivent à se trouver dans l'univers immense.
en expansion.
à se trouver et à s'aimer. à se cogner et s'enchaîner à une vie d'il ne sait quoi. il ne sait pas vraiment quoi. tant que c'est avec elle alors ça lui va.
et c'est beau.
un peu trop.
comme quand elle lui dit je t'aime sous la pluie, avec les joues pleines de larmes.
ou d'eau venant des cieux.
comme quand elle lui dit je t'aime et qu'il a l'impression qu'une comète s'écrase et illumine tout dans une tempête fantastique. ce sont peut-être ces baisers qui font cet effet. ou tout ça en même temps. c'est surement ça. Gabe il sait pas trop, mais il s'en fout. il s'en fout vraiment. parce que Lily l'aime et qu'elle l'embrasse.
qu'ils s'embrassent.
cosmique perfection.
c'est ça. c'est comme ça que ça s'explique.
Gabriel il rêve d'espace, d'astronomie. il ne pense pas à grand chose. il sent juste la pluie glaciale qui lui tombe sur la gueule, détrempe ses cheveux et semble faire couler l'encre de ses tatouages.
je t'aime.
il sourit idiot. parce qu'il sait faire que ça cette nuit. parce qu'il sait juste l'embrasser et la tenir.
la retenir.
c'est comme ça que ça s'explique. en l'espace de quelques mots. et c'est bizarre le son que ça a. il a pas vraiment l'habitude. lui le pyromane qui a du mal à vivre quand son blizzard.
le sien.
ne lui défonce pas le coeur. ne lui glace pas son putain de coeur volcanique. Gabriel il a l'impression pourtant de vivre là. de sentir tout qui bat. tout qui palpite. les pensées qui s'évadent pour exploser en étoiles dans les cieux.
Gabriel il ne pense pas. ils s'embrassent et c'est tout ce qui compte.
quand il passe ce bras autour d'elle pour la serrer plus fort.
contre lui.
quand il remet cette mèche derrière son oreille. quand il la regarde, du bleu froid de ses yeux. quand.
elle.
juste.
elle.
elle.
Gabriel. Lily. rien n'a de sens. tout en a justement. comme une clope qui se fait éteindre par la pluie. ou quand sa main glisse sur sa cuisse.
quand les comètes glace et feu qui s'explosent l'une contre l'autre.
qui s'aiment.
qui se font l'amour. éternellement.
dans le froid de l'espace. ou juste sur ce putain de bitume.
juste pour la caresser. presque trop délicatement avec ses phalanges défoncées et meurtries. et guider ses lèvres contre son cou. pour en approcher ne serait-ce qu'un pétale.
de cette fleur sublime.
de cet amour glacé.
ou trop brûlant.
d'elle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: coeurs tempête   Dim 8 Jan - 18:23

la rue tourne, le monde se renverse, sous ses pieds.
ça parait follement irréel. ça parait fou. ça parait être un mensonge. elle se méfie, lily. c'est pas de sa faute, c'est comme ça qu'elle est faite. elle essaie de faire des efforts, pourtant.
ravaler ses peurs. qui brûlent, par milliers dans son coeur de glace.
et lui, qui s'inscrit sous sa peau. dans son coeur. qui pousse tout ce qu'il y'a autour.
lui, il se fait une place, en elle.
bien plus qu'avant.
les soupirs, et les murmures.
l'alchimie de leurs lèvres. de leurs corps.
et il la tient, plus fermement encore.
comme s'il avait peur qu'elle s'envole. qu'elle s'enfuit. qu'elle se mette à courir sur les pavés mouillés.
et gabe, peut être qu'il a raison, d'avoir peur.
parce que lily a peur.
oh, tu sais,
si peur.
de s'attacher, et de regretter.
de finir seule et de pleurer.
peur peur peur
mais elle refuse d'y penser. elle veut juste le sentir
contre elle, pour toute la vie
jusqu'à ce que ce monde tombe en morceaux. jusqu'à ce qu'il soit détruit. jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien. juste eux
juste eux.
eux et encore eux.
envers et contre tous, alors ?
elle veut lui demander, de ses prunelles humides et glacées.
elle voudrait hurler, lui faire promettre la lune, les comètes et la galaxie.
au lieu d'ça, c'est dans ce baiser, qu'elle s'abandonne
se donne.
entièrement.
ronronnant contre sa bouche. ses baisers violemment amoureux.
son coeur qui bat farouchement.
son souffle qui se perd, se gonfle d'un amour dévastateur.
sa main contre sa cuisse. qui remonte le long de la peau nue.
qui arrache un soupir
ou deux.
elle gronde. ses ongles qui s'agrippent à sa mâchoire. le front humide qu'elle appuie contre le sien.
le regard océan
banquise
et blizzard
et dans le fond, tout au fond, volcan en éruption.
elle soupire. tire l'encolure de son t-shirt. avide.
j'veux qu'on parte d'ici. j'veux ta chaleur. j'te veux toi et que tu répètes encore ce que tu m'as dit. encore.
elle veut quitter les regards. et la rue, qui lui semble être devenue hostile.
les regard capuchonnés, qu'elle aperçoit, dans les angles.
la jungle urbaine qui n'a pas arrêté sa vie, pour les amoureux transi.
lily veut l'entrainer. quitter ses vêtements mouillés.
lily veut l'emporter. dans un pays, loin d'ici. ou il fait chaud et beau.
au septième ciel, peut être bien, aussi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: coeurs tempête   Dim 8 Jan - 19:13

peau à peau. ou presque. les lèvres qui se baisent. surement. et le monde qui s'arrête quand Lily se serre plus contre lui. quand Gabe la serre plus contre lui. quand ce putain de monde arrête de l'emmerder. d'être ce qu'il est. vide de sens et d'envie.
Gabriel il comprend tout juste. la mélodie des mots cassés et ce que ça veut dire vivre. il comprend à peine. qu'il ne vivait pas. avant elle. ou sans elle.
il comprend à peine.
gamin stupide.
idiot.
amoureux.
il comprend à peine.
ce que c'est vivre. ce que ça veut dire. et qu'avant. putain qu'avant. il ne faisait que survivre sur cette putain de planète. Gabriel il aimerait la voir exploser, devenir un énorme volcan et tout emporter, sauf elle. sauf lui. il aimerait bien Gabriel voir les silhouettes brumeuses qui passent autour d'eux.
disparaitre.
alors il l'attrape par la main, la tient bien. peut-être trop serré. a s'en faire mal aux doigts. il serre. parce qu'elle veut partir d'ici. et qu'elle veut sa chaleur.
juste lui.
et lui. il veut.
juste elle.
alors il l'emporte. ils sont dans son quartier. le quartier des riches pour un gamin qui ne l'est pas tant que ça.
il l'emporte à travers le dédale de bitume. de rues qui se baisent et font des tournantes enchaînées les unes aux autres. c'en est presque dégueulasse. mais c'est beau finalement.
Gabe il l'emporte dans sa piaule, dans ce truc qui lui sert d'appartement. de maison. c'est trop grand pour lui. trop petit pour sa rage volcanique. il n'y vient quasiment jamais.
Gabe c'est un gosse de la rue, qui dort n'importe où. Gabe il ramène sa Lily magnifique chez lui. comète qui atterrit là où personne ne va jamais.
t'es belle Lily. dans mon volcan. t'es la plus belle. et c'est tellement stupide.
tellement stupide.
quand il revient contre elle et qu'il l'embrasse. quand il décolle le tissu de sa peau trempée. tremblante.
elle tremble Lily.
elle est glacée Lily.
c'est un volcan qui vient l'entourer. qui dénude la belle enfant et ses tatouages qu'il vient parcourir du bout de ses lèvres.
mais ta putain de glace, réchauffe tout dans ma carcasse.
tout. du bout de ses doigts, à son coeur. de ses pieds jusqu'à sa tête. son regard bleu glace qui pourrait devenir rouge feu. mais ses yeux sont faits pour elle, pour sa glace. pour la supporter et l'admirer.
pour l'aimer.
un peu plus encore.
même un peu.
ou beaucoup plus.
t'es belle comme une comète qui explose putain.
boom. boom.
boom.
la tempête de son coeur qui bascule en quelque chose de magnifique
comme un matin glacé avec un peu de neige
ou juste la mer qui chante ses vagues pour eux
qui chante. eux. à longueur de marées. plus salées que les larmes asséchées de Lily. mais beau.
pas autant qu'elle cependant.
parce que rien n'est plus beau que sa Lily blizzard.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: coeurs tempête   Lun 9 Jan - 19:42

et tout à coup, le temps s'égraine, plus lentement
tout doucement
la terre a cessé de tourner. l'ciel s'est dégagé. les étoiles brillent fort, pour eux.
et les comètes s'entrechoquent. fort, ça résonne jusque dans sa cage thoracique. jusqu'au fond de son cerveau.
celui qui ne pense plus, depuis qu'il a posé ses lèvres contre les siennes. les comètes qui s'embrassent, et le ciel qui s'embrase.
tout qui coule. qui brûle.
rien n'a d'importance, si ce n'est lui
lui et encore lui
la peur de la chute, qui ne peut s'évanouir. mais le baiser,
qui lui fait ressentir,
l'amour puissant. presque violent. (ou totalement)
les lèvres qui se mordent, le sang qui perle, un peu
ses doigts qu'il écrase, de sa poigne
celle d'homme. de vrai
celle qu'elle aime vraiment,
l'amour comme morphine, elle ne sent rien
rien
rien
rien si ce n'est lui,
et l'amour. pour lui. encore.
l'amour fort, qui fait vibrer son coeur et trembler sa peau.
ou c'est le froid, peut être.
ses mots sont si beaux. si beaux.
elle sourit, dans le noir
ça ne se voit pas, pas vraiment
ses vêtements ont glissé. sa peau humide. translucide, tachée de noir, un peu. il l'embrasse, elle gronde.
gronde gronde
se fait volcan. l'enserre.
le serre. écrase sa poitrine nue contre son torse mouillé (trempé)
elle arrache le t-shirt. se fait lionne aux griffes d'acier. aux crocs affamés.
sa peau qu'elle attire contre la sienne.
encore encore.
il lui dit qu'elle est belle.
belle ?
son coeur explose. un milliard de poignards glacés. certains se fichent dans sa peau, probablement.
elle s'en excusera, plus tard.
plus tard
après
pars pas, gabe. pars plus
c'est les mots de son père.
tout son corps se crispe,
fort fort
soubresaut sans poitrine
fort fort
son coeur qui lâche
vite vite
elle étouffe.
elle se raccroche à sa nuque. avec ses ongles, sûrement. elle se raccroche à lui.
me quitte plus, s'il te plaît, me lâche plus
elle couine,
faible
glace fondue,
bordel
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: coeurs tempête   Lun 9 Jan - 21:08

elle cogne. comme une étoile qui s'écrase sur terre. dans un ouragan ou dans l'ocean. elle cogne contre lui, se rattrape contre lui.
se resserre. juste un peu plus fort en déchirant le tissu trempé.
peau à peau.
c'est beau. c'est chaud. même s'ils sont couverts d'eau et qu'ils se sèchent mutuellement. même si. Lily tremble. regard dans le vague.
dans les brumes lointaines. elle est partie dans son abysse et il essaye de l'attraper au vol. dans cette apnée folle. jolie Lily. reviens.
reviens.
Gabe est là. hein, il est là, tu le sais petite idiote. bien sur que tu le sais. mais elle quémande et demande.
supplie même. griffes plantées dans son cou. Lily jolie qui lacère.
partir ?
il la soulève contre lui. dans ses bras. la serre plus fort.
partir sans toi ça n'aurait pas de sens.
alors il va pas partir Gabriel. il va pas partir. jamais. parce qu'il l'aime cet idiot.
et sans elle.
sans elle.
tu le sens qui bat contre tes seins ? y'a que quand je suis avec toi qu'il fait ça.
juste avec.
elle.
Lily jolie.
parfaite.
qu'il fait retrouver le sol. sur cette table bancale qui menace de péter à tout moment. comme son coeur.
à lui.
comme tout le reste. il embrasse son épaule, son encre. il embrasse son buste. ses seins aussi.
ses jolis seins.
parce que ça ne fait de mal à personne.
et ceux de Lily.
magnifique.
il sourit comme un gosse, ses mains qui caressent son dos ou sa joue en remontant. ses lèvres qui flirtent avec tout son corps.
sa peau.
merveilleuse.
à jamais. toi. et moi Lily comète. je reste si tu restes. reste
reste.
reste.
parce que sans elle.
il est gosse paumé.
sans elle, l'encre n'a plus de sens, le feu n'est plus chaud.
sans Lily.
y'a plus de Gabe.
et lui il veut se sentir vivant. vivre contre elle, pour elle et avec elle. s'enflammer et faire fondre la glace.
glace. qu'il veut sentir se planter dans son coeur et le posséder.
plus fort.
plus fort.
toujours plus fort.
Lily éclat de glace.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: coeurs tempête   Mar 10 Jan - 14:33

sa peau, la sienne. la chaleur de leurs peau. et son souffle, emmêlé au sien. son souffle, court. si court.
toujours plus court alors qu'elle l'embrasse, avec cette passion dévorante. cette envie destructrice, addictive, même
et c'est comme ça, elle est devenue accro à lui. comme on tombe dans la poudre. le nez dedans. sans s'en rendre compte. si vite.
le coeur qui ne bat que dans l'attente de ses baisers. de ses mots. et sa peau, qui frémit rien qu'à l'idée de son contact, encore
celui qui se fait brûlant,
impatient.
elle panique, lily. parce qu'elle panique tout le temps. oh c'est pas de sa faute,
tu sais.
elle est fragile, à ce qu'il paraît.
c'est la fillette à l'intérieur qui panique, tu sais.
il faut lui pardonner.
la consoler, la conforter.
et gabe, il fait ça trop bien.
si bien.
il a les mots et les gestes.
les paroles et les baisers.
alors elle le serre encore plus fort. elle l'écrase contre sa poitrine, fort fort fort,
peut être trop fort.
elle le serre. calme le sanglot qui secoue sa gorge,
elle lui fait écoute son coeur qui bat à la chamade,
pour lui,
et elle voudrait hurler,
écoute, gabriel,
écoute comment il bat fort pour toi
juste pour toi,
promis, juré.
elle pourrait le gueuler sur tous les toits, si fort;
mais elle l'fait pas, elle reste là,
agrippée à lui. très fort, car les mots elle ne sait pas comment les dire.
les mots, elle ne sait pas comment les sortir.
alors elle continue de le tenir, lui et sa peau brûlante, qui réchauffe la sienne,
toute glacée
et il l'embrasse. sa peau. laisse des marques chaudes, brûlures douces. il embrasse sa peau, celle trop blanche, celle trop noire.
elle gronde, un peu fort.
gronde, gronde.
souffle aussi,
gémit, un peu,
du plaisir de le sentir contre sa peau. contre elle. si proche
et ses mots.
je reste gabriel. je pars pas. je pars plus sans toi.
j'ai si peur quand tu n'es pas là,
si tu savais.

elle laisse la fillette parler, un peu.
avant de l'attraper, lui.
sa bouche. ses lèvres.
la peau douce de son cou.
celle vers ses clavicules. là où les tatouages sont gravés
elle frôle là ou le désir nait et gronde,
elle frôle sa bouche,
le coeur proche de la rupture
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: coeurs tempête   Mer 11 Jan - 19:10

elle reste qu'elle lui dit. elle ne part pas. pas sans lui et Gabriel ça lui fait voir des étoiles. ça lui fait sentir une comète s'écraser contre son coeur volcanique. dans les baisers et dans la fièvre. dans l'ardeur de cet amour qui l'explose un peu plus fort à chaque seconde.
juste un peu.
un peu plus.
contre elle. contre sa peau nue qui se réchauffe et qui sèchent. contre ses lèvres si douces. perfection féminine. il s'en fout qu'elle soit une catin, qu'elle vende son corps à un connard qui agite les billets.
il s'en fout.
il s'en fout.
puisqu'il les tuera tous un jour.
Gabriel il a envie de lui dire. reste avec moi. reste à l'ouest dans mon appart. j'te ferai l'amour. encore et encore et on sera bien à fumer des clopes en attendant la neige de tomber contre les fenêtres.
si je savais.
il sourit contre ses lèvres. ses mains qui caressent la peau, virent la dernière putain de couche sur ses cuisses. défait tout. parce que nue, putain nue elle n'est que plus belle encore. sans rempart et entière, rien que pour lui. juste pour lui et cet amour qui les abime tous les deux.
ou qui les reconstruit peut-être.
reste ici alors.
qu'il lance finalement. entre deux baisers insolents, entre deux baisers d'amour sincère. entre quelques caresses sur ses flans, sur ses seins si beaux.
parfaits.
les doigts qui flirtent, qui remontent et descendent. une main libidineuse qui s'en va entre les cuisses féminines. celles de sa Lily jolie.
jolie, jolie.
désir qui monte, qui n'est pas naissant car omniprésent. a l'usure qui le tue, lui fait tout oublier, sauf elle car c'est impossible de l'oublier. Gabriel il ne pense plus à rien dans ces moments. quand elle est avec lui et que le monde ne fait plus un bruit. Gabe il ne voit qu'elle, il ne voit qu'eux. et tout de suite c'est plus beau, plus paisible.
c'est calme.
et pourtant il se sent.
vivant.
contre ce corps qui se réchauffe, contre cette glace qui se transforme en lave. ce coeur qu'il a entendu battre quand elle l'a forcé contre sa poitrine.
Gabriel.
il l'aime.
c'est aussi simple que ça. c'est sans peur, sans rien.
Gabriel.
il l'aime.
il a envie d'elle aussi.
Gabriel.
aime.
sa Lily.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: coeurs tempête   

Revenir en haut Aller en bas
 
coeurs tempête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Campagne Tempête d'Âmes
» [3500] Tempête du chaos ( Bataille légendaire )
» Ô Belgique, ô mère chérie, à toi nos coeurs ...
» Coeurs fondants individuels au chocolat
» "Les raccommodeuses des coeurs déchirés"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PART DES NUAGES :: MOONDANCE :: histoires-
Sauter vers: